Home

‘Pas une technique, pas une pensée dont le premier mouvement n’obéisse à une volonté de vivre, pas une pensée officiellement accréditée qui n’incite à mourir. Les traces de l’abandon sont les signes d’une histoire encore mal connue des hommes’

Il y a de la lumière beaucoup de lumière rentre dans mes yeux dans mes veines dans mon ventre
et je bois toute l’eau elle m’enchante, c’est comme dans le rêve où je vole je n’ai pas d’aile mais je vole m’envole, c’est comme les feuilles d’automne ou les plumes, c’est le vent qui les emporte, ce n’est pas elles. Il y a quand c’est la nuit dans la forêt quand il n’y a plus tous ces bruits d’hommes remplacés et puis le chemin lui aussi m’emporte il y a ailleurs avec des arbres, des sources, des germes, des oiseaux sans cage, des idées nouvelles qui ne se fixent pas dans cette cervelle qui ne rendent pas l’acide dévorateur de mondes. Aussi quand je nage très longtemps sous l’eau j’ouvre les yeux et respire et après il y a le requin qui me terrorise mais lui, c’est  l’égo monstre, celui qui décime la vie et décline de lourdes charognes en participe passé. Quand j’aurais suffisamment lutté avec lui dans la danse de toutes mes particules, j’en ferais un terreau, un engrais, une histoire un peu comme celle de barbe bleu pour avertir l’avenir…

LA BEAUTÉ :

Interprètent, mutilent, policent, étouffent
produit fini stérilisé, incorporer à souhait dans le souhaiterais

Il est bien triste que la surveillance le sens commun la menotte et le bagne-prison lui pendent au nez à cette beauté, car, quand elle se donne être reçue et libérée ils sont souvent punis où écartés tant est qu’elle s’approche d’une vérité éclatant anéantissant les soutiens-d’hommes ou tout autre pétrification de nos corps,

nous révélant alors la grâce des gorges rouges du Verdon

la Beauté incarne en des formes magiques le dépassement qu’elle traverse et les formes traversent la beauté,

En même temps que je donne je reçois à peu près 5 sur 5 percée à jour en rouge et rosée ocre

Il parle de carrière et de vaccin en entreprise,  au pôle emploi ou à la guerre
des vaccins contre la beauté contre le droit de vivre, contre les autres, contre l’instinct premier, contre créer
contre tous les enfants de la terre par le monde hurlant ensemble

‘Ce que les gens font officiellement n’est rien à coté de ce qu’ils font en se cachant. On parle de créativité à propos d’une œuvre d’art. Qu ‘est ce que cela représente à coté de l’énergie créative qui agite un homme mille fois par jours, bouillonnement de désirs insatisfaits, rêveries qui se cherchent à travers le réel, sensations confuses et pourtant lumineusement précises, idées et gestes porteurs de bouleversements sans noms !’

Actuellement , $$$ veut tuer les élans du devenir qui rendent l’homme à sa totalité, $$$ veut tuer la terre veut tuer le ciel veut tuer l’instant

Le Gros CoCo :Quand j’emploie un mot  il veut dire exactement ce qu’il me plaît qu’il veuille dire…ni plus ni moins »
Alice : La question est de savoir si vous pouvez obliger les mots à vouloir dire des choses différentes. »
Le Gros CoCo : La question est de savoir qui sera le maître un point c’est tout. »
Notes : Entre ‘ et ‘: Traité de savoir vivre à l’usage des jeunes générations, Raoul Vaneigem
            Le Gros CoCo et Alice : Lewis Carroll, De l’autre coté du miroir, chap 6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s