Home

Edito du n°5

 

Bien qu’il existe de nombreuses revues, nous souhaitons nous aussi continuer la nôtre au risque de créer un surplus. Considérant les choses ainsi c’est plutôt une goutte d’eau dans l’océan que nous apportons.

Nous nous rassemblons sous quelques valeurs : la rigidité de la droiture et le fourmillement de la pensée.

La pensée n’est pas seulement verbale, elle peut être imagée, musicale, poétique, créative, mathématiques, concrète ou abstraite.

La droiture tranche dans ce fourmillement et pratique un équarrissage nous servant par le même de gouvernail pour continuer à diriger nos prospectives et recherches.

Nous croyons à la beauté, pas celle qui est formel et dont parle Rimbaud, celle qui est pétrifiée et sur laquelle on finit par cracher, mais plutôt la beauté du geste celle qui s’accorde avec un sens moral, celle des belles actions comme renoncer à dénoncer quelqu’un, celle qui nous rend fières et qui permet de nous tenir bien droit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s